Vous voulez quitter votre emploi, faut-il le dire avant d’avoir trouvé ailleurs?

Published by chassedetalents on

Votre emploi actuel ne vous satisfait plus, vous aspirez à un vent de changement. Devriez-vous ​révéler à vos collègues que vous êtes à la recherche d'un autre emploi ?

Il se peut que votre recherche d'un nouvel emploi soit stressante ou même frustrante. Compte tenu de cette situation, il n'est pas surprenant que vous ressentiez le besoin de partager vos difficultés avec ceux qui vous entourent. D’autant plus que vos collègues actuels, ceux-là même qui connaissent bien les aspects positifs et négatifs de votre milieu de travail, peuvent sembler être le choix idéal. 

Il va de soi qu’ils comprennent déjà pourquoi vous voulez quitter votre emploi. Par ailleurs, vos camarades de travail ont peut-être aussi de bonnes pistes puisqu’ils font partie de la même industrie que vous!

rechercher un autre travail

Devriez-vous confier à vos collègues de travail que vous cherchez un nouvel emploi?

​Est-ce une bonne idée de partager avec ​vos pairs votre intention de quitter l'entreprise? Parfois c’est bien d’en parler, mais à d’autres occasions, c’est un grand risque que de le faire. Une chose est sûre, il y a quelques éléments dont vous devez tenir compte avant de vous ouvrir à vos collègues.

Voici cinq ​points à considérer avant de dire à vos collègues que vous postulez pour d'autres emplois.

1. Dans quelle mesure pouvez-vous ​faire confiance?

Avant de répondre à cette question, songez à votre historique avec vos compagnons de travail. S'agit-il de personnes avec lesquelles vous avez échangé sur des sujets qui exigeaient de la discrétion? Ont-ils déjà partagé avec d’autres des informations sensibles qui vous concernaient?

Si vous êtes bien sûr que vos collègues peuvent garder un secret, n'hésitez pas à leur parler​ de vos nouvelles aspirations. Peut-être auront-ils des conseils utiles pour vous? Au passage, n'oubliez pas de leur dire que l'information est confidentielle afin d’éviter que la nouvelle s’ébruite.

2. Pouvez-vous obtenir de l’aide?

Il arrive parfois que des collègues au travail s’avèrent être de véritables mines d'or pour la recherche d’emploi. Pourquoi? C’est simple, ils font partie du même secteur d’activité: ils ont des contacts dans d'autres entreprises, connaissent les principaux joueurs de l'industrie, abondent de recommandations pour des événements de réseautage et d'autres idées. 

De plus, vos collègues connaissent bien vos compétences et ils peuvent témoigner de la qualité de votre travail. Alors, s'ils vous réfèrent, vous gagnez une longueur d'avance sur la concurrence.

Si confier votre envie d’accéder à un nouveau défi professionnel amène un avantage tangible pour vous (tout en étant absolument certain qu’il n’y aura pas de fuite d’information), alors allez-y! Et ne laissez pas passer l’occasion de demander précisément ce qui vous aiderait le plus. Indiquez par exemple si vous voulez:

  • des informations privilégiées sur les compétences requises pour un ​​poste;
  • être présenté à un gestionnaire, dirigeant, recruteur;
  • être invité à un événement auquel vous n’auriez pas accès normalement, etc.

Organisez la conversation de sorte à pouvoir expliquer ce qui vous intéresse pour un nouvel emploi afin de pouvoir demander à votre contact exactement ce que dont vous avez besoin. 

Si on ne peut vous aider d'aucune façon, vous feriez mieux de ne pas insister. Trouvez plutôt quelqu'un d'autre à qui parler. Il peut s'agir d’anciens collègues de travail, professeurs, mentors, ou autres qui pourraient être d’aussi bon conseil qu'un coéquipier actuel mais, sans le même niveau de risque.

3. Êtes-vous réellement prêt à partir?

Disons que, malencontreusement un collègue s’échappe, laissant ainsi savoir à votre supérieur que vous vous préparez à quitter. Si votre patron réagit mal, il est possible qu’il vous rende la vie absolument infernale au travail, ou pire encore, qu’il vous pousse à bout jusqu’au point de vouloir démissionner. Ou encore, si vous restez en poste, qu'il refuse de vous promouvoir ou d'investir en vous à cause de votre départ éminent.

Donc, si vous devez conserver votre emploi jusqu'à ce que vous en ayez trouvé un autre, (avec une date d’entrée en ​fonction), soyez très prudent. Une chose est sûre: le plaisir du partage ne vaut pas la peine de risquer la possibilité de perdre son ​emploi avant d'être prêt.

4. ​Comment est votre supérieur?

Certains patrons s'attendent à ce que leurs subordonnés directs leur transmettent tout ce qui se passe, à tout le moins, qu'ils leur communiquent l’information en premier. Les employés qui ne se plient pas à cette règle peuvent en subir les conséquences.

En ce qui concerne vos collègues de travail, votre patron pourrait-il leur en vouloir après votre départ? Pouvez-vous envisager que votre supérieur puisse découvrir que vos meilleurs collègues de travail savaient depuis le début et leur dire: «Pourquoi ne m'avez-vous pas prévenu qu'un tel ou un tel cherchait du travail?​» Si les réactions de votre patron sont imprévisibles, mieux vaut garder le silence pour protéger vos collègues.

5. L'information peut-elle aider un collègue?

Peut-être que votre départ amènera une promotion ou la chance d'assumer enfin de nouvelles responsabilités à un collègue. Si cette personne est prévenue à l'avance de votre départ, pourra-t-elle bien se positionner pour prendre la relève?

​Lorsque vous êtes sur le point de partir, parfois il est possible de ​propulser la carrière de l'un de vos pairs. ​Si vous savez qu'une semaine ou deux ​peut faire la différence pour aider un collègue à faire valoir sa candidature​ pour ​vous remplacer, vous pouvez lui parler de votre départ imminent. Cependant, vous voudrez être ​tout à fait certain que le nouvel emploi est confirmé avant de​ le mentionner.

Il est tentant de parler de votre recherche d'emploi à vos collègues, non seulement parce qu'ils peuvent vous aider, mais aussi parce que c'est un grand changement et que vous pouvez vous sentir soulagé de partager ce que vous avez gardé pour vous pendant longtemps. 

Il peut certainement y avoir des avantages, mais dans de nombreux cas, le risque l'emportera sur les bénéfices potentiels. Réfléchissez ​bien pour vous assurer de faire la bonne chose avant de divulguer vos intentions.

Vous voulez des idées pour rechercher un nouveau défi alors que vous êtes encore en poste? Tournez-vous vers les recruteurs, chasseurs de têtes et agences de placement spécialisés dans votre industrie. La plupart d’entre eux opèrent avec un code d’éthique où la confidentialité est assurée. Pour de l'accompagnement personnalisé, faites appel à nos experts.


Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *