Entretien d'embauche: Surpasser les autres candidats

​​Votre curriculum vitae et lettre de motivation ont passé les filtres initiaux des DRH et vous avez réussi à faire une bonne première impression pendant l’entretien téléphonique qui a suivi.

Vous en êtes maintenant à l’étape de l’entretien d’embauche, soit le moment parfait de vous différencier des autres candidats et même de les surpasser afin d'obtenir le poste convoité.

Êtes-vous prêt?

quote-left

Les entretiens d'embauche sont comme un premier rendez-vous: les bonnes impressions comptent, la gêne peut survenir et les résultats sont imprévisibles.

La plupart des candidats ne s’en doutent pas mais lorsqu'ils sont invités pour un entretien c’est qu’ils répondent déjà au minimum acceptable d’exigences pour décrocher l’emploi pour lequel ils ont postulé.

Cela peut paraître surprenant, mais dans bien des cas, cet entretien de recrutement sert principalement à valider et renforcer les atouts dépeints dans votre cv et de votre lettre de motivation.

Cette entretien vise aussi à rassurer votre futur employeur que vous êtes en phase avec la culture de l’entreprise. De plus, on voudra valider si votre candidature se démarque des autres postulants, c’est-à-dire si vous répondez mieux que quiconque aux critères et objectifs du poste et de l’organisation.


ÉTAPE 1: Faire bonne impression dès le départ

La première impression est cruciale car si elle n’est pas convaincante, le temps qui vous est alloué sera abrégé.

Il va de soi qu’il faut vous présenter à l’heure, dans une tenue vestimentaire appropriée, et offrir une poignée de main ferme et assurée.

Ensuite, lorsque les questions d’entretien d’embauche débutent, assurez-vous d’y répondre sans hésitation et avec confiance tout en faisant preuve d’écoute. Évitez d'interrompre en posant vos propres questions car vous pourriez déstabiliser votre interlocuteur qui tente de valider votre candidature selon une liste préétablie d’aspects à couvrir. Attendez plutôt que l’on vous demande si vous avez des questions ou que l’on vous dise “parlez-moi de vous”.

Le débat ouvert de l'entretien d'embauche : L’heure de vérité

Pour un recruteur qui fait face à un candidat visiblement entraîné par le meilleur coach emploi qui soit, le moment de vérité arrive lorsque la discussion tourne à l'échange, devient ouverte et que le postulant peut s’exprimer librement en révélant sa personnalité.

Cette étape de l’entretien peut tout aussi bien faire échouer le candidat ou le différencier des autres en mettant à profit la latitude d’expression qui lui est permise pour se démarquer des autres.

Profitez de cette occasion pour mettre en valeur vos qualités relationnelles mais faites attention de ne pas adopter une attitude trop familière.


ÉTAPE 2: Se différencier lors de l'entretien

Pour convaincre son interlocuteur, Patrick Daymand (Créateur d'une méthode innovante de recherche d'emploi chez ADE Conseil), recommande de se différencier par la création de valeur en amenant son interlocuteur sur une terra incognita.


Voici le discours qu’il propose pour les candidats :


"Je sais bien que je ne suis qu’un candidat parmi des dizaines d’autres dont beaucoup ont probablement un profil plus conforme que le mien. Mais puisque vous m’avez quand même convoqué, j’en profite pour vous poser une question qui me brûle les lèvres.

La création du poste est la solution qu’envisage l’entreprise pour résoudre un problème ou pour exploiter un potentiel de création de valeur, je suppose?

Mais quel est le problème en question ou quelle est la création de valeur qu’attend l’entreprise de ce recrutement?"


Selon la réponse formulée par le recruteur, le postulant peut répliquer un avis qui met en valeur ses forces et démontre bien la pertinence de sa candidature.


Par exemple, il peut suggérer d’autres solutions au problème de l’organisation en offrant une perspective simple et efficace selon son expérience dans ces types de situations, ou s’il en a l’inspiration, une perspective nouvelle et ingénieuse sur des façons novatrices d’arriver à des solutions efficaces.


Ce faisant, il a cette occasion de faire ressortir quelques-unes de ses compétences additionnelles qui ne sont pas évoquées dans les exigences du poste, mais qui lui confère une valeur ajoutée unique et peut-être même décisive à sa candidature.

quote-left

En maîtrisant bien l'art de se démarquer, un candidat met pleinement à profit sa stratégie de différenciation, qui à son tour va lui donner un avantage décisif sur les autres postulants et le faire recruter.

​​Bien entendu, l’entretien n’est pas une course à la présentation de nouvelles idées pour toutes les sauces. Il faut savoir doser ses réponses et ses questions afin de susciter l’intérêt additionnel souhaité.


ÉTAPE 3: Terminer en beauté pour décrocher l’emploi

En terminant son entretien, le candidat doit adopter une approche qui consolide sa stratégie de différenciation.

Outre la poignée de main usuelle, profitez de la note de remerciement habituellement envoyée après l’entretien pour évoquer de nouveau les points qui renforcent vos compétences additionnelles (et bonifient les exigences citées pour le poste).

Vous pouvez par exemple communiquer un lien ou document qui démontre l’efficacité de ces solutions novatrices que vos compétences distinctes permettront d’implanter avec aisance.

Sachez que nourrir une fois de plus votre stratégie de différenciation, pourrait, avec un peu de doigté et d’aplomb, vous permettre d’atteindre votre but.

En résumé, réussir son entretien n’est pas une mince affaire mais il s’agit d’une étape incontournable du processus de recrutement.


​Vous avez besoin d'aide pour préparer un entretien d'embauche?

​Nous pouvons vous aider. C​ONTACTEZ-NOUS ICI


http://www.modeles-de-cv.com/exemple-cv-moderne.php