3 étapes pour convaincre son patron de faire du télétravail

Published by chassedetalents on

​Ce n’est plus un secret pour personne: le travail à distance est un phénomène qui gagne en popularité. Selon un récent sondage Gallup, 43% des employés en Amérique travaillent à distance au moins un jour par semaine et 31% travaillent plus de 80% du temps à distance.

​Cette tendance ​continue​ d’augmenter au fur et à mesure que les travailleurs prennent l'habitude de demeure​r connectés à leur entreprise peu importe l’heure du jour ou le lieu où ils se trouvent. En effet, dès le moment où vous avez un ordinateur portable et une connexion Internet fiable, il y a plusieurs domaines pour lesquels vous pouvez aisément accomplir vos tâches. 

La partie délicate restera à trouver un juste équilibre, c’est à dire le compromis qui répond aux exigences de votre employeur ainsi qu’à vos aspirations.

3 étapes pour passer du bureau au télétravail

​Du bureau au télétravail

L'un des principaux avantages du travail à distance est la flexibilité qu'il offre.

  • Vous avez envie d’éliminer le temps perdu pour vous rendre au boulot?
  • Vous rêvez de déménager dans une toute autre région?  
  • Vous aspirez à faire partie de ces gens qui passe de leur ordinateur à une magnifique plage à l’heure du déjeuner?

Travailler de partout dans le monde est devenu si populaire que vous pouvez même planifier votre itinéraire selon les espaces de travail collaboratif qui vous attirent le plus.

Pour ne pas avoir à quitter votre emploi actuel pour concrétiser vos rêves de travail à distance, nous avons rassemblé quelques astuces pour vous aider à convaincre votre patron de passer du bureau au télétravail.

1- S’assurer d’être un employé fiable et performant

2- Définir vos raisons

3- Préparer vos arguments


S’assurer d’être un employé fiable et performant

En règle générale, il est préférable que votre employeur tienne à vous avant de faire une demande pour travailler à distance. Après tout, si vous connaissez à fond votre entreprise et votre travail, votre patron jugera plus facile de vous garder que d’avoir à embaucher et former une nouvelle recrue.

En revanche, si vous n’êtes pas déjà un employé exemplaire, il vaut mieux attendre pour aborder le sujet du télétravail. Dans le cas où votre patron ne vous fait pas totalement confiance, il est peu probable qu’il change d’avis lorsque vous échapperez à sa vigie.

Donc, avant de faire votre demande pour travailler à distance, considérez ce qui suit:

  • Comment se sont passées vos dernières évaluations de performance?
  •  Avez-vous déjà failli à votre mission? Si oui, comment avez-vous r​ectifié la situation?
  •  Quelle est votre relation avec votre patron, vos collègues et/ou clients?

Si vous êtes convaincu que les réponses à ces questions prouvent que vous êtes le meilleur employé possible, vous pourrez commencer à préparer vos arguments pour motiver votre requête auprès de votre supérieur.

Toutefois, si ces réponses ne reflète pas votre réalité au travail, ne perdez pas tout espoir. Utilisez plutôt ce constat comme une opportunité de comprendre pourquoi vous n’atteignez pas vos objectifs afin de mettre en place les actions requises pour vous améliorer. Et peut-être, serez-vous mieux préparé pour avoir cette conversation dans un proche avenir?

Définir vos raisons

Même si les choix que vous faites au quotidien ne regardent que vous, il est normal que votre employeur souhaite savoir pourquoi vous aimeriez travailler à distance. Non seulement parce qu’il est curieux, mais aussi parce que ce changement potentiel le concerne lui, ainsi que les membres de votre équipe et peut-être même votre clientèle.

Votre raison peut être motivée par une variété de motifs et même si elle ne regarde que vous, il sera important de la justifier. Soyez aussi honnête et clair que possible. Même si cela implique que vous voulez cesser de vous déplacer​ pour ​aller au bureau, ​ou encore​ que vous ​aspirez à vivre dans une région éloignée, ​exposez le pourquoi selon votre perspective.

Envisagez que votre patron puisse refuser: quelle sera alors la prochaine étape pour vous? Avez-vous déjà planifié une date de déménagement ou réservé des vols?

Même si vous aimeriez que la décision soit un oui retentissant, il en reste que tous les rêves ne se réalisent pas toujours instantanément. Sachez élaborer un plan B afin de ne pas être pris au dépourvu en cas de refus.

​Préparer des arguments convaincants

Pouvoir anticiper les questions ou les préoccupations de votre patron, puis proposer des solutions potentielles constitue la meilleure approche pour préparer la discussion à venir. Le simple fait d’avoir donné une bonne réflexion à votre quête montrera que l’idée n’est pas lancée à la légère.

Par ailleurs, vous montrerez ainsi que vous n’avez pas songé seulement à ce que vous voulez, mais aussi à la manière dont le télétravail peut s’harmoniser aux objectifs globaux de votre entreprise et votre équipe.

Pour ​bien vous préparer, mettez-vous à la place de votre supérieur​: quelles seront ses préoccupations et comment allez-vous y répondre?

Si une personne n’est pas présente au bureau, demeurer disponible pour communiquer en vidéoconférence ou via une application de travail d’équipe peut rassurer.

Une autre préoccupation répandue des dirigeants est la productivité. Il y a toute une panoplie de tentations pouvant distraire un employé qui n’est pas au bureau (faire un tour à la plage, skier sur une neige fraîchement tombée, explorer une nouvelle ville, etc). Un gestionnaire peut se demander avec raison comment un employé livré à lui-même va s’auto-motiver.

​​Les questions à ​se poser pour préparer des réponses convaincantes ​​qui effaceront les doutes de votre employeur 
  • Comment allez-vous déterminer vos heures de travail?
  • Aurez-vous tous les équipements requis pour ​accomplir vos tâches à distance?
  • À quel moment serez-vous en ligne ou disponible pour votre supérieur ou votre équipe (et que comptez-vous faire pour les éventuels décalages horaires)?
  • Où travaillerez-vous et comment vous assurerez-vous de rester connecté?
  • Comment resterez-vous motivé et concentré sur vos tâches?
  • Comment allez-vous assister et/ou participer aux réunions pertinentes et aux conversations importantes?
  • Que​ planifiez-vous pour maintenir une communication et une interaction régulière avec votre patron, vos collègues et vos clients?
  • Pensez aux principaux conflits de travail ou aux principaux problèmes auxquels vous avez déjà été confronté au bureau: comment les traiterez-vous différemment dans un emploi à distance?

Savoir aborder la question du télétravail au bon moment

Lorsque le temps arrive et que la rencontre est au calendrier vous devriez avoir couvert les 3 étapes précédentes:  

  1. ​vous avez ​validé votre réputation de bon employé au travail,
  2. ​vous avez défini vos raisons de vouloir travailler à distance, et,
  3. ​vous avez préparé des arguments aussi complets que possible.

La seule chose qu’il vous reste alors à faire est de demander.

Tout d’abord, évitez de centrer toute la conversation sur vous et vos besoins. En réalité, votre patron se soucie moins de ce que vous aimeriez faire que des conséquences pour l’atteinte des objectifs ou le travail d’équipe.

C'est ici que prend toute son importance cette première étape: évaluer si vous êtes ou non l’un des employés les plus performants à ses yeux. Pour ce faire, il est préférable de débuter la conversation en mettant en valeur les éléments uniques que vous apportez dans votre rôle.

Ceci peut être par exemple, vos compétences les plus utiles, le caractère indispensable de votre expertise technique, l’ampleur de votre expérience, votre savoir-faire avec les clients, etc. Et bien sûr, n’oubliez pas de présenter au passage votre plan d’action.

Au final il est très possible que votre patron juge crucial de s’assurer que vous serez tout aussi productif sinon plus, en modifiant votre lieu de travail.

Votre supérieur hésite à accepter le travail à distance?

Malgré un plan d’action sans faille votre supérieur continue d’avoir des doutes? Laissez-le poser ses questions et exprimer toutes ses hésitations. Après tout, vous faites une demande plutôt importante ici. Il est donc tout à fait naturel de vouloir clarifier certains points, de prendre le temps de réfléchir ou même d’organiser des rencontres de suivi.

Une option pour éliminer les doutes est de suggérer une période d’essai.

Dans l’éventualité où on accepte de tester votre nouveau mode de travail, assurez-vous que vous pouvez toujours produire la même quantité et la même qualité de travail. Par ailleurs, ce sera une bonne idée de garder le même niveau de communication que vous aviez avec votre équipe.

Cette période d’essai est une chance pour vous et votre supérieur hiérarchique de déterminer ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas lorsque vous n’êtes pas au bureau. C’est également une occasion pour vous de régler les problèmes d’ordres techniques (comme par exemple l’accès au réseau sécurisé du bureau).

Si au passage vous constatez qu’après tout vous n’aimez ​pas particulièrement travailler à distance, ce sera mieux d’en prendre conscience pendant une période d’essai que lorsque le télétravail devient permanent. ​Effectuer la transition vers un emploi en télétravail où on ne voit presque plus jamais ses collègues en personne constitue un grand changement.

Même si vous aspirez à la plus grande flexibilité que procure le télétravail, votre patron ne sera peut-être pas du même avis. Par contre, si vous êtes à l’écoute de ses besoins et que vous lui fournissez de bonnes raisons de vous faire confiance, vous obtiendrez plus facilement la réponse que vous recherchez.

Categories: Management

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *