Lorsque le coaching éclaire vos talents

Published by chassedetalents on

Imaginez un professionnel qui a un problème important, qui tourne en rond et n’arrive pas à trouver la bonne solution pour résoudre sa problématique. Depuis quelques temps il fait du surplace car sa situation est unique et il n’y a pas de cure toute faite pour ses difficultés.

Ceci est une situation commune à beaucoup de professionnels, cadres et dirigeants. Certains besoins particuliers exigent d’être pris en charge de façon individuelle pour intervenir avec des solutions sur mesure qui auront des effets bénéfiques durables. C’est à ce niveau que Pascale Lefoyer, Coach de carrière et RH apporte un accompagnement personnalisé en offrant des clés pour les solutions adéquates aux problèmes. Dans ce qui suit, elle explique quel est son parcours et comment elle intervient pour fournir un coaching personnalisé, basé sur l’atteinte de résultats concrets.


Sonia: Bonjour Pascale, depuis plusieurs années déjà tu t’impliques activement dans le coaching pour aider les professionnels ainsi que les dirigeants de PME et TPE. Peux-tu me parler de ton parcours ?

Pascale: Mon parcours a commencé à Paris dans un cabinet de chasseurs de têtes, où j’intervenais dans la recherche de cadres à haut potentiel et cadres dirigeants dans le domaine de la distribution spécialisée.

J’ai ensuite intégré la direction des ressources humaines de plusieurs entreprises familiales du secteur du prêt-à-porter puis d’une grande entreprise logistique. J’avais pour mission de faire évoluer les pratiques en introduisant le développement des ressources humaines : recrutement, détection des potentiels, mobilité, formation, intégration et gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC).   

Ceci m’a ensuite amené à me tourner vers le conseil RH aux dirigeants d’entreprises artisanales, car j’y décelais une opportunité de partager l’expertise que j’avais acquise précédemment en management, pour les accompagner dans la montée en compétence sur les sujets RH.

Par ma formation et mon expérience professionnelle j’ai développé de fortes compétences en management qui m’ont donné les méthodes et outils pour optimiser le développement, la structuration et l’organisation du département des ressources humaines dans les organisations.

Sonia: Maintenant tu travailles désormais à partir du Canada. Qu’est-ce qui t’as amené ici?

Pascale: En 2017 mon époux a saisi une opportunité qui nous a permis de nous établir au Canada.  J’ai profité de son expatriation pour réaliser mon rêve et développer une activité indépendante de conseil en management des ressources humaines et coach de carrière, ici à Montréal.

Sonia: Peux-tu m’en dire plus sur tes activités de coaching ?

Pascale: Mes activités touchent principalement deux sphères, le management des ressources humaines et le coaching de carrière.

Tout d’abord, pour le management des ressources humaines, elles consistent à aider les dirigeants confrontés au quotidien par des problématiques touchant au management, à la délégation, à l’organisation, au recrutement, à la détection des potentiels et à la fidélisation de leurs équipes.

Si on prend par exemple les TPE qui connaissent une croissance soudaine, cela implique d’identifier clairement leurs besoins en matière de ressources humaines très rapidement. Il faut donc le faire tant qualitativement en cernant les compétences recherchées que quantitativement en leur donnant les outils pour qu’ils puissent faire les bons choix stratégiques.

Ensuite s’ils le souhaitent, je les accompagne dans le processus de recrutement et la construction de leur projet de développement des ressources humaines sur toute la durée nécessaire.

Dans un deuxième temps, j’interviens aussi au niveau du coaching de carrière. A ce niveau les besoins sont multiples et ce qui me plait le plus, c’est d’amener une perspective nouvelle pour le professionnel qui se questionne et tourne en rond.

Lorsque je constate que j’ai résolu une problématique qui freinait une personne dans l’évolution de sa carrière, j’en suis très heureuse. Le fait que j’ai développé de solides compétences dans les fonctions RH me donne une plus grande facilité pour mes interventions en coaching de carrière.

Coaching professionnel

Sonia: P​ourrais-tu m’expliquer par exemple comment tu structures tes interventions lorsque le besoin est au niveau des RH ?

Pascale: Mes interventions commencent toujours par une prise de contact avec le dirigeant qui doit me permettre de bien apprécier sa personnalité, son mode managérial et comprendre ses attentes. C’est aussi et surtout l’occasion d’instaurer une bonne communication qui mène à la confiance mutuelle sans laquelle il est difficile d’accompagner une entreprise.

Suit alors une phase de diagnostic RH qui permet d’avoir une visibilité complète de la situation actuelle et des préconisations concrètes et opérationnelles sur le plan d’action à mener. À cette étape le but est de planifier les différentes initiatives à mettre en place pour arriver à des résultats concrets.

Sonia: Tout à l’heure on a évoqué les TPE et les PME comme étant ceux avec qui tu accompagnais en management RH.  ​A l’intérieur de ces organisations, qui sont ceux que tu aides ?

Pascale: Ce sont les chefs d’entreprises, les gestionnaires d’équipe, les décisionnaires en matière de ressources humaines, qui n’ont pas la possibilité de s’appuyer en interne sur le support et les compétences d’un(e) DRH.

Mon objectif est de contribuer au développement de l’entreprise en aidant les ​personnes qui sont aux commandes ​à rapidement acquérir des compétences sur la partie ressources humaines. Pour beaucoup de gestionnaires qui connaissent un grand succès dans leur domaine d’expertise, les ressources humaines représentent souvent un terrain inconnu qu’ils doivent apprendre à maîtriser.

C’est donc à ce niveau que mon accompagnement est porteur de valeur ajoutée, il ne s’agit pas d’en faire des professionnels des RH mais de leur faire acquérir les bons réflexes et les bonnes pratiques permettant d’éviter les erreurs et de se concentrer sur leur cœur de métier.

Sonia: Comme tu aides aussi les professionnels avec leur carrière, peux-tu m’expliquer comment tes interventions individuelles sont structurées et comment ton expertise RH contribue à favoriser ton coaching ?

Pascale: Les interventions démarrent par une analyse détaillée du CV et un bilan des compétences qui permettent de détecter le potentiel de la personne coachée et de réfléchir avec elle sur l’orientation à donner à sa carrière, personnaliser son CV, travailler sur la pratique des entretiens et la gestuelle en entrevue.

Mon expertise dans la détection des potentiels, développée au travers de mon parcours professionnel au service des entreprises, me permet d’accompagner également des personnes dans un parcours individuel de carrière et de les aider à mieux se projeter en fonction de leurs ambitions et de leurs compétences.

Sonia: Comment décrirais-tu ta plus grande force ?

Pascale: Je crois qu’essentiellement ma plus grande force réside dans le caractère pragmatique et opérationnel de mes interventions. Les gens avec qui je travaille disent que ma finesse d’analyse et la justesse des solutions proposées leur permettent de bien comprendre les enjeux et d’atteindre rapidement leurs objectifs.

Sonia: De mon côté, j’ai eu plusieurs occasions de remarquer que tu avais l’œil pour voir les détails, pour trouver les erreurs qui m’avaient échappées et proposer les améliorations appropriées. Est-ce que tu crois que ces aptitudes que tu possèdes à tout noter au passage t’aident dans tes activités de coaching ?

Pascale: Certainement ! Moi-même je n’en ai pas conscience mais comme tu le soulignes j’ai un sens du détail assez poussé, sans pour autant perdre la vision globale. C’est effectivement une aide précieuse lors de l’analyse d’une situation car il ne faut pas passer à côté d’un point important quand on accompagne une personne, à titre individuel ou en tant que dirigeant, qui cherche à construire son avenir.

Sonia: Puisque tu as eu la chance de travailler en France avant d’arriver au Québec, je suis curieuse de savoir quelles sont les différences ou, au contraire, les similitudes que tu as notées entre les deux ?

Pascale: La principale différence est dans l’énergie positive et le caractère résolument optimiste et ouvert des Québécois, ici tout semble possible et les échanges sont directs, simples et cordiaux.

Pour les similitudes, dans le domaine professionnel qui est le mien les fondamentaux restent les mêmes, l’identification des compétences, la définition des profils de postes, le processus de recrutement, le développement de parcours de carrières s’abordent de façon identique.

Sonia: Finalement, une dernière question pour toi : Quel est ton « leitmotiv », ta « marque de commerce » ?

Pascale: Du concret et de la méthode ! D’après mon expérience, les dirigeants auxquels je m’adresse n’attendent pas des solutions théoriques ou des approches philosophiques, mais des solutions opérationnelles et efficaces, bref du concret et cela colle parfaitement avec ma personnalité.

Categories: Coaching

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *