Fermer


Inscription à notre infolettre
Suivre iHunt sur :

Gestionnaire, leader ou entrepreneur: quel type de candidat choisir ?

Lorsque vient le temps de recruter pour un poste de direction, on pourrait penser que le principal défi consiste à dénicher un bon leader.

Or, le leadership peut prendre plusieurs formes menant à des approches comportementales très variées (autant de la part de ces individus que de ceux qui les côtoient).

On dit de certaines personnes qu’elles sont des leaders nées, alors que d’autres sont de vrais entrepreneurs et certains des gestionnaires chevronnés.

Y a-t-il un style meilleur qu’un autre ?

La réponse à cette question dépend de ce que vous recherchez comme profil pour votre candidat idéal…

Identifier ses besoins est déterminant

Bâtir la liste des caractéristiques désirables pour un poste constitue un véritable casse-tête pour un recruteur. Les aptitudes de leadership sont difficiles à énumérer car elles sont davantage reliées à un comportement inné plutôt qu’à un guide de conduite formel.

Questionnez-vous plutôt sur l’objectif principal rattaché au poste. Comme point de départ, prenez par exemple la phrase que vous utiliserez en entrevue pour décrire ce défi.

 

« Vous devrez mettre sur pied… »

Dans un rôle où il est nécessaire de mettre sur pied un nouvelle division, ou encore introduire une nouvelle ligne de produits, l’entrepreneur développera sa propre façon de faire, trouvera des solutions aux défis sans avoir besoin d’un guide de procédures et travaillera avec des ressources limitées.

Les entrepreneurs vont choisir un défi qui leur tient à cœur et ils vont s’imprégner de l’environnement de travail comme d’un lieu de création.

Par contre, une fois votre entrepreneur embauché, ne songez pas à lui donner une liste de responsabilités et de tâches à accomplir car vous ferez fausse route.

Les entrepreneurs performent mieux lorsqu’ils ont toute la liberté voulue pour relever les défis. Pour cela, il faut les laisser faire leurs propres essais et au passage leurs erreurs afin qu’ils puissent trouver les solutions adéquates et développer des stratégies gagnantes. Ce sera la seule façon d’optimiser leurs aptitudes.

L’incontournable courbe d’apprentissage risque d’amener son lot d’incertitudes mais elle s’avère néanmoins nécessaire pour le succès futur.

 

« Vous devrez diriger… »

Pour diriger et mener les troupes, les personnes ayant un leadership reconnu sont particulièrement bien placées pour remplir ces fonctions. Les leaders mettent l’accent sur les stratégies, ils inspirent et motivent les employés à les suivre plutôt que de les superviser à travers des tâches spécifiques.

Alors que les gestionnaires surveillent les opérations et observent les règles à suivre, les leaders s’obstinent à vouloir les briser, à les contourner, à faire preuve de créativité.

Ils ont une vision, ils veulent bâtir, ils possèdent de l’aisance pour influencer les autres et les pousser à les suivre sur des terrains risqués.

Avec un profil similaire à celui des entrepreneurs, les leaders s’intègrent à merveille à la phase suivant l’introduction d’une nouvelle unité d’affaires.

Ils sauront constituer des équipes performantes et poursuivre la vision de l’entrepreneur, car celui-ci ne peut exceller dans tout, il doit s’entourer de talents pour bâtir.

 

« Vous devrez gérer… »

Les gestionnaires reçoivent leur autorité selon le rôle qu’on leur assigne. Ils sont disciplinés, ils sont performants et veulent réussir tout en respectant l’éthique et la culture de l’entreprise.

L’une des forces à laquelle on peut reconnaître un bon gestionnaire est son dévouement à l’atteinte des objectifs.

Les gestionnaires vont vouloir savoir de qui ils vont relever et quels sont les objectifs à atteindre. À l’intérieur de l’organisation, ils vont épauler les leaders et entrepreneurs, maintenir l’ordre, et ramener les priorités en perspective pour éviter que les autres ne s’écartent trop de la ligne directrice à suivre.

Ils mettront à profit de l’organisation une expertise spécifique dont l’entrepreneur et le leader doivent se prévaloir afin de concrétiser leurs stratégies.

 

Reconnaître l’importance de chacun

Dans les organisations, les entrepreneurs, les leaders et les gestionnaires sont tout aussi importants les uns que les autres. Une entreprise qui prospère, possède sans contredit l’équilibre de leadership idéal.

Comme un artiste qui crée et innove, l’entrepreneur saura faire bénéficier toute l’organisation de sa vision et de sa capacité à mettre sur pied des stratégies que nul autre n’aurait pu envisager. Le leader ralliera les troupes derrière lui pour prendre la relève et diriger avec succès alors que le gestionnaire s’assurera que les objectifs sont atteints tout en respectant les normes et directives.

En conclusion, dénicher le parfait gestionnaire, leader ou entrepreneur n’est pas une mince affaire. Il faut à la fois de l’acharnement, de la persévérance, du discernement, de la créativité … et un peu de chance tout de même! Si vous cherchez à relever ce défi, vous devez vous-même être en quelque sorte un leader…

 

Par Sonia Desrosiers

Autres publications sur le Huffington Post

 

Autres articles à lire | Leadership




Laisser un commentaire

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Les derniers mandats